Voyance et littérature, tout savoir sur le « miroir de Cassandre »

Le « miroir de Cassandre » est une œuvre littéraire ayant été écrite par Bernard Werber. Loin des romans à l’eau de rose bien connus, le miroir de Cassandre puise ses sources dans l’art divinatoire. Une lecture de ses pages a permis de voir le monde de l’au-delà d’une autre manière et de permettre une réelle ouverture d’esprit. Concilier la littérature et l’ésotérisme n’est pas chose facile, jusque-là Bernard Werber est le seul à avoir réalisé un tel prodige.

Qui est Cassandre ?

Cassandre était une princesse troyenne. Selon la légende, elle était considérée comme la plus belle fille du pays de Priam. Apollon a été très vite séduit par sa beauté et ils tombèrent amoureux l’un de l’autre. De cet amour est né leur fils, Troïlos. Pour lui prouver son amour, Apollon accorda à Cassandre un don, celui de la prophétie. Ce don, qui devait servir au départ à aider est devenue une malédiction pour Cassandre le jour où elle a cessé d’aimer Apollon. Lorsqu’elle a repoussé ce dernier, elle fut condamnée à énoncer des prophéties, toutes vraies, mais sans qu’aucune personne ne la croie. Cassandre connaissait à l’avance les guerres et les troubles qui allaient s’abattre sur son pays, mais impuissante, elle ne pouvait rien faire pour les empêcher.

« Miroir de Cassandre », entre art divinatoire et mythologie moderne

« Le Miroir de cassandre » est une œuvre parue en 2009. Elle raconte l’histoire de la pythie selon la légende. Après avoir écrit « Cycle dédié aux Dieux et Anges », « savoir relatif et absolu », l’auteur Bernard Weber se lance de nouveau dans l’écriture d’une œuvre dédiée à la futurologie, au spiritualisme et la mythologie. Il suffit de plonger une fois dans ses pages pour être totalement emporté. Pour attirer l’attention des lecteurs, l’auteur mise tout sur le personnage principal (Cassandre Katzenberg), et raconte à travers ses écrits comment la jeune femme voyait le futur sans se souvenir de son passé jusqu’à la mort de ses parents. Une fois après avoir quitté l’école, elle se réfugie dans un village qu’elle verra par la suite détruit dans une de ses prophéties. Craignant la belle, les villageois décident de la renvoyer. On raconte que son âme ère encore dans le pays de Troie à essayer de prévenir d’un quelconque danger sans qu’elle ne soit entendue.

ABOUT THE AUTHOR

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *